La Bagarre

Ce mois-ci, Un Fanzine par Mois a fait chauffer le pass TGV Max et s’est rendu en terre Bordelaise. Accueillis par une chaleur affolant thermostats comme retraités, quel ne fut pas notre bonheur lorsqu’à l’arrivée dans l’appartement d’un des membres de Mondo Zero, nous découvrîmes un délicieux soda à l’orange sanguine made in italy, soigneusement placé au congélateur quelques temps auparavant. Nos esprits altérés par la déshydratation nous poussèrent à goulûment vider le breuvage salvateur et, au fil des gorgées, nos sens jusqu’ici tourmentés par les impératifs physiologiques recouvrèrent peu à peu de leur acuité. Nous pûmes alors enfin apercevoir le fantastique lieu dans lequel nous venions d’atterrir : sorte de petit temple dédié à la bande dessinée, à l’illustration et à la culture pop des années 80/90. Nous traversâmes les pièces et les couloirs de cet endroit en plaçant mécaniquement un pied devant l’autre. Pourtant, à chaque seconde, nous aurions voulu nous arrêter pour regarder à droite, à gauche et en l’air afin d’un peu plus longuement observer chaque merveille contenue par ce micro paradis. Livres, bandes dessinées, goodies & illustrations sont mis à l’honneur dans une abondance parfaitement ordonnée qui fait saliver.

Si l’on vous raconte tout ça, ce n’est pas que pour le plaisir de vous offrir une douce entrée en matière, c’est surtout parce qu’on croit sincèrement que cet accueil et ce lieu correspondent en bonne partie à ce que représente Mondo Zero.

Mondo Zero c’est quatre gars, fanzineux de base, qui vont sceller leurs destinées au sein de l’association Disparate dans laquelle ils sont bénévoles. Disparate gère principalement une fanzinothèque et organise aussi depuis 6 ans le Zinefest à Bordeaux. Le temps passé à se côtoyer dans l’association et sur des festivals laissa vite apparaître aux futurs fondateurs de Mondo Zero une passion commune pour les blockbusters des deux dernières décennies du XXe siècle. De là s’organisa rapidement de régulières soirées TV/pizza passées à mater les meilleurs moments cinématographiques de Schwarzi & compagnie. De ce que certains pourraient considérer comme une activité passive germa, en 2017, l’idée de la première production Mondo Zero : une boite à pizza sérigraphiée contenant un fanzine, un pins, une serviette en papier carrelée et des stickers. En visitant le site du collectif vous pourrez constater l’amour de ses membres pour les produits dérivés et autres goodies, mais ces derniers conçoivent avant tout leur association comme une maison d’édition. Ils y éditent leurs travaux et, tous les deux ans, souhaitent se retrouver à quatre autour d’une publication atypique à l’image de la boite à pizza TV/Party. Toutefois, leur curiosité innée les amène régulièrement à découvrir illustrateurs & illustratrices qu’ils présentent d’abord dans une collection d’ouvrages collectifs dont La Bagarre fait partie mais aussi par le biais de livres individuels comme le récent Game Over de Pol-Edouard. Dans toutes ces publications se retrouve la volonté de Mondo Zero de proposer des livres pop, qualitatifs et accessibles.

On a ici affaire à quatre loustics investis, inventifs et généreux, dont toutes les qualités s’incarnent autant en festival – où leurs stands originaux et particulièrement fournis attirent le regard – que dans leurs ouvrages (Rencontre du 3e type, dernière publication collective où se côtoient les travaux de quarante-neuf artistes s’est offert le luxe d’un triple lancement parisien, bordelais et lyonnais) et leurs entreprises futures (notamment l’ouverture d’un atelier qui fera aussi office de lieu d’exposition et de projection).

Enfin, on voudrait aussi pouvoir vous parler du travail de chacun des membres de Mondo Zero, de leurs différents collectifs et de la prodigieuse vie culturelle qui semble s’épanouir à Bordeaux, mais la place nous manque et on va ici plutôt faire confiance à votre curiosité.

Influences : Misma, Animal Press, Lagon Revue, Super-Structure, Dernier Cri

Instagram des membres :
@duchrien
@freakcitybdx
@nicolas.oules
@thibaut_gleize

rédigé par ☞ Yann Quelennec
La Bagarre couverture x un fanzine par mois

( Parfois indisponible dsl. )