Un Fanzine par Mois — rencontre & raconte :

ColLectif de RêvE MatièrE GrASse Pain Perdu Next RevEl RenAud Thomas Plume Hecquard Margot CriseO SolO ma Non trOPpo Neb Land PapAyep Antoine MArchalot ThimothéE OstermanN SamMy stein PiErRe  FErRero NebEl PresS L'ApPat Stachmoule Decadence Un Fanzine par Nous Louis Lanne Quintal Éditions Calc Éditions 3 Fois par Jour Contrôle Turbo Sprinkle Équinoxe Souviens ten-zan Zitrance Soleil d'hiver Zine Panique Paper-cut TCHOUC tchouc La Bûche Fidele édition Paradise City maison fumeTti La BagaRre Men Only ErRratum [Sic] journal MöKki J'apPrends Flirt Madame GribouiLli Flûtiste Baie des Machines Turbo time travel Crachoir La MaquereLlE Bien, Monsieur Gorgonzola NoVland
📖

Papayep

Ce mois-ci, vous n’aurez pas besoin de moi pour vous en rendre compte, le fanzine distribué est en chinois. Pas de panique cela dit ! Une traduction anglaise est disponible sur le site internet de Papayep. Dans tous les cas, on est ravis de pouvoir vous présenter les travaux de deux artistes originaires de l’autre côté de la planète. On dit « microédition », mais finalement pas tant que ça nan ?

Pouvez-vous vous présenter ?

Bonjour ! Nous sommes Shang ZHANG & Chenghua YANG, fondateurs de Papayep, basés actuellement à Paris. Nous venons tous de Hangzhou, en Chine, une charmante ville touristique du sud. ( Célèbre pour une légende d’amour entre une femelle serpent de 1000 ans et un jeune médecin Haha !  )
Mais nous nous sommes rencontrés à Paris il y a 10 ans.
Papayep est un magazine de bande dessinée indépendant réalisé par nous. Publié tous les trimestres, il enregistre principalement l’expérience visuelle de la vie et les événements survenus à l’intérieur de notre cœur et à l’extérieur du monde.
On a tous les deux fait des études en France, Shang  est sorti des Gobelins en 2015 et Chenghua  est sortie de l’Emca en 2013. En dehors de Papayep, on travaille principalement dans la domaine du cinéma d’animation. Pour nous, Papayep est d’abord motivé par l’envie de faire des BDs, des jeux, du design, des produits, des vêtements etc.

Comment est né Papayep ?

L’idée de Papayep est venue en 2016, alors que nous venions de terminer nos études et que nous nous installions à Paris pour travailler en tant que free-lance. On aime beaucoup les fanzines et on a plein d’idées étranges qui fonctionnent moins bien sous forme d’animation.
Alors un jour, après avoir fini de courir dans un jardin, soudainement on a eu l’envie de faire un magazine, juste par nous deux, et rempli de styles et d’histoires différents, à partager avec des amis. On était tellement excités par cette idée, et on a commencé à dessiner des trucs dès qu’on est rentrés à la maison.
Le nom de Papayep vient de la combinaison de Papaye & Yep. C’était un peu créé par hasard. Notre logo est une demi-papaye qui ouvre la bouche.
Au début comme on voulait juste montrer des idées marrantes à nos amis, on a sorti le premier numéro sur une sorte de blog en Wechat ( un logiciel de chat utilisé par quasiment tous les chinois ). La version en ligne a bien tourné, beaucoup de gens ont partagé nos BDs, on était étonnés et ça nous a donné envie de poursuivre. Après le festival du livre de Beijing Art Book in China, on nous a conseillé d’en faire imprimer afin d’y participer. Depuis c’est devenu une routine : tous les trois mois, on crée un nouveau numéro, on affiche tous les contenus en ligne, puis on les imprime en 800 exemplaires. Certains libraires indépendants les vendent régulièrement, nous avons ouvert une boutique en ligne aussi. Maintenant on a 8 numéros, et les quatre premiers sont tous vendus. Nos amis français nous ont beaucoup encouragés à vendre ici, donc on a créé un site en anglais il n’y a pas longtemps, et on a fait les traductions.

Qui sont les lecteurs de Papayep ?

On n’a pas fait exprès de viser un certain type de gens, mais je crois que les lecteurs principaux sont les jeunes étudiants d’art, de graphisme, et les amoureux de BD indépendante.

Est-ce qu’il y a beaucoup de fanzines comme Papayep en Chine ?

Alors on connait pas tout, mais il y a quelque fanzines très connus, comme :  SC ( Special Comix ), Cult 青年的选择 ( Cult youths’ choice ), et 叙事癖 ( Narrative Addiction ). Récemment des  nouveaux fanzines sont sortis. Par exemple : 远东 ( Yüan Tung / Meanwhile Orient ), et 凹 ( Dekoboko ) visual arts zine. Depuis 2016, de plus en plus de festivals de fanzine se produisent à Beijing, Shanghai, et Guangzhou. Les jeunes sont de plus en plus motivés pour faire ce genre de créations. Encore maintenant, l’impression en format livre est généralement illégale, mais ça n’a pas découragé les créateurs.

Quelles sont vos influences artistiques ?

Shang
Mangas: ( Phénix, l’oiseau de feu ) Osamu Tezuka, (Collection sci-fi  ) Fujiko F. Fujio.
Films: ( Let the Bullets Fly ) Jiang Wen,
( L’Autre Côté de l’espoir ) Aki Kaurismäki,
( Eternal Sunshine of the Spotless Mind  ) Michel Gondry,
( Mind Game ) Masaaki Yuasa.
Artists : Paul Klee, Henri Matisse, Charles Burchfield.


Chenghua

Kraftwerk, Michel Gondry, Shūji Terayama, Masaaki Yuasa, Quentin Dupieux.

Qu’est-ce que vous diriez à quelqu’un qui s’apprête à lire Papayep ?

On espère que nos fanzines pourront vous emmener dans un monde un peu différent de vos lectures habituelles. Prenez un peu de temps, en utilisant nos traductions, vous pouvez découvrir que ces petites histoires personnelles nous représentent, nous, nos réflexions et nos curiosités. Un mélange oriental et occidental d’un regard sur la société, l’histoire et nos vies quotidiennes… L’inspiration se cache souvent dans ce qu’on aime faire, et voilà.
Un grand merci !

rédigé par ☞ Yann Quelennec
Papayep x un fanzine par mois

( Parfois indisponible dsl. )