Gribouilli

Gribouilli Fanzine #3 "Bords"

Salut les fans de César !

Bon sang de bon sang…

Nous, on voulait simplement créer une petite association pour mettre en avant la culture fanzine et, certes, nous le faisons fort bien… Mais on va aussi finir par se choper une belle cirrhose avec tous les coups qu’on va boire pour récupérer vos fanzines.

Vous aurez nos morts sur la conscience.

Allons, allons ! Ne vous flagellez pas ! On vous tanne !

Boire des coups, on adore ça. Et rencontrer de gentilles personnes pleines de l’envie de créer, encore plus ! C’est donc avec un enthousiasme non dissimulé que nous avons rencontré, ce mois-ci, les 4 membres de Gribouilli.

C’est une histoire à laquelle on commence à s’habituer. Cécile, Robin, Antoine et Diane se rencontrent il y a près de trois ans à l’EPSAA (Ecole Professionnelle Supérieure d’Arts Graphiques et d’Architecture de la Ville de Paris). Là-bas, les rassemble un profil commun : ils se sentent tous l’envie de se tourner vers l’illustration et ne sont pas complétement satisfaits du programme scolaire imposé. L’idée du fanzine Gribouilli prend ainsi naturellement forme. Il sera le lieu où pourront se décharger les frustrations créatrices des jeunes initiateurs du collectif. Le nom ne s’est pas choisi au hasard puisque le concept global se veut simple et décontracté, même si l’exigence se fera grandissante au fil des numéros.

Pour enclencher le projet, les quatre compères lancent un appel à participation sur les réseaux sociaux en imposant à chaque fois un thème et un format (le A5). Toutes les formes d’expressions sont acceptées, mais les propositions reçues sont généralement tournées vers l’illustration et finalement, tous ces travaux se retrouvent dans un petit livret à la présentation soignée.

Maintenant, on sait ce que vous vous dites : « Oh !! Mais… Le bel objet que je reçois ce mois-ci n’est en aucune manière un livret ! Un Fanzine par Mois, votre bon goût ne fait pas moins de vous de vils propagateurs de mensonges !! ». Vous avez raison : nous avons bon goût. Et quand on a vu ce Gribouilli à la librairie Monte-en-l’air, on n’a pas résisté. On a su qu’il vous le faudrait.

Ce troisième numéro (sur quatre pour l’instant sortis) est composé d’une série de trente illustrations réalisées par autant d’illustrateurs sur le thème « bords ». Réjouissez-vous, car aujourd’hui, ces dessins sont les vôtres et vous pouvez décider d’en faire ce que vous désirez… Mais avouons-le, en notre for intérieur, on espère que vous saurez joliment les afficher dans vos intérieurs. On osera même dire qu’afficher ces illustrations, c’est un peu poursuivre la démarche initiale du projet puisque Gribouilli accompagne souvent ses publications d’une exposition.

D’ailleurs, le 5ème et ultime numéro de Gribouilli arrive cette année. On nous a promis une exposition en grande pompe pour cette édition qui fêtera la fin de Griboulli mais surtout le commencement d’un nouveau projet dont on sait bien peu de choseS pour l’instant, mis à part qu’il faudra suivre tout cela de très près.

Gribouilli est mort ! Vive… !

rédigé par ☞ Yann Quelennec